Voici une liste de 10 « commandements » que vous devez toujours garder dans un coin de la tête au moment de miser.

Le sport est une science inexacte. Et les paris sportifs ne dérogent évidemment pas à la règle. Mais si tout n’est pas prévisible, certaines règles sont à respecter pour éviter les nombreux pièges qui se dressent sur la route du jackpot. 

Par Benjamin Viard - LivePoker.

Magazine Sports & Poker.

1/ Les derbys : une rivalité qui peut niveler les écarts 

S’il y a bien des matchs sur lesquels il faut se montrer particulièrement méfiant, c’est bien les derbys. Les confrontations entre deux clubs d’une même ville, ou d’une même région, ne respectent que rarement les scénarios habituels. Même une équipe très mal classée, même une équipe qui n’a plus rien à jouer, trouvera la motivation nécessaire pour sortir un gros match face à ses rivaux préférés. Si ce n’est pas le cas en France, de nombreuses villes du continent abritent des confrontations bouillantes, comme à Londres évidemment, mais aussi à Liverpool avec Everton, à Milan, à Turin, à Madrid ou encore Barcelone. Des matchs où l’honneur est en jeu, et lors desquels la hiérarchie sportive n’est pas toujours, voire pas souvent respectée. En France, on trouve quand même de vrais derbys, en Bretagne, en Lorraine ou encore sur la Côte d’Azur.

Everton et Liverpool, dont les stades ne sont séparés que par quelques centaines de mètres, disputent chaque saison l’un des derbys les plus chauds du continent.

2/ Le calendrier : tout le monde n’a pas les mêmes priorités

On ne peut pas analyser un match sans s’intéresser à sa place dans le calendrier dans sa globalité. C’est surtout le cas pour des équipes qui participent aux compétitions européennes, ou qui réalisent de très bons parcours dans les coupes nationales. Dans ces cas précis, les entraineurs peuvent être tentés par de larges renouvellements d’effectif, d’un match à l’autre. On peut également parfois se questionner sur la motivation d’une formation, avant ou après un match très important. Certains joueurs peuvent se retenir un peu pour arriver en pleine possession de leurs moyens avant un grand rendez-vous, comme d’autres peuvent subir un contrecoup physique après une grosse dépense d’énergie.

3/ Les joueurs : des absents qui peuvent coûter cher

Les sports collectifs, comme leur nom l’indique, se reposent essentiellement sur la capacité d’un groupe à jouer en harmonie. Mais certaines individualités sont malgré tout plus importantes que d’autres. Quand un joueur cadre d’une équipe manque, pour une blessure, pour une suspension ou bien encore par choix de l’entraîneur, c’est tout l’ensemble qui peut en pâtir. Veillez donc de près aux compositions, et ne prenez pas de risques si plusieurs joueurs majeurs manquent à l’appel.

« Une bonne connaissance de l'actualité pourra ainsi peut-être vous permettre d'anticiper l'évolution de ces cotes et ainsi valider vos tickets au plus vite, pour profiter d’une plus-value élevée »

Sans son génie argentin Lionel Messi, le Barça n’est plus le même. A une autre échelle, de nombreuses équipes peuvent souffrir de l’absence de leur meilleur joueur.

4/ Les cotes : des fluctuations qui veulent dire beaucoup

Parions Sport réévalue ses cotes quasiment heure par heure, en suivant l'actualité sportive. Une bonne connaissance de l'actualité pourra ainsi peut-être vous permettre d'anticiper l'évolution de ces cotes et ainsi valider vos tickets au plus vite, pour profiter d’une plus-value élevée. Si vous manquez d’informations sur une rencontre, vous pouvez au contraire attendre les dernières heures, et veiller de près aux variations de cotes. Evidemment, une cote qui baisse est bien plus rassurante qu’une cote en constante augmentation. N’oubliez pas que les bookmakers restent les personnes les mieux informées.

5/ Les combinés : les gains augmentent, les risques aussi 

Les paris combinés ou multiples, par le montant alléchant proposé en cas de gain, suscitent un intérêt plus important que les paris simples. Il faut pourtant prendre conscience qu'en voulant maximiser ses gains, on augmente également sa probabilité de tout perdre, puisque l'on ne dépend plus d'un seul match, mais de plusieurs.

6/ Bannir les envies de « quitte ou double »

Etre parieur nécessite d'avoir les nerfs solides en toutes circonstances, y compris en cas de mauvaise série ou d’un combiné qui s'écroule dans les dernières minutes du dernier match ! La tentation de tout miser sur une rencontre pour se refaire est parfois grande. Pourtant, la technique est rarement gagnante, et surtout très risquée. 

7/ Les coupes : une motivation pas toujours au rendez-vous

Les matches de Coupe, comme les derbys, sont des rencontres dont il faut particulièrement se méfier. La différence de division parfois énorme semble souvent offrir des paris simples et pourtant, chaque année, les surprises sont nombreuses entre des amateurs qui réalisent le match de leur vie et des professionnels pas toujours très concernés, et aussi souvent contrariés par des conditions de jeu moins idéales. Assurez-vous donc que les équipes supposées plus fortes sur le papier ne soient pas focalisées sur un autre objectif, pour éviter de grosses déconvenues. On l’a vu avec Monaco en cette fin de saison : les Monégasques, obnubilés par le championnat et la Ligue des champions, ont complètement délaissé la demi-finale de Coupe de France disputée contre le PSG.

« Assurez-vous donc que les équipes supposées plus fortes sur le papier ne soient pas focalisées sur un autre objectif »

Les déconvenues peuvent être immenses, pour un parieur qui se laisse porter par son amour pour un club. Surtout quand celui-ci, à l’image de Nice, se montre très irrégulier dans ses performances.

8/ Les techniques miracles : les devins n’existent pas 

En recherche de bons conseils pour être un parieur de haut niveau, vous pouvez tomber sur quelques conseils ou méthodes farfelues, présentées comme garanties, pour gagner à tous les coups. Méfiance, car il n'y a pas de méthode miracle et les devins n’existent pas. La solution ? Evitez tous les pièges cités dans ces lignes, prendre le maximum d’informations possibles sur la rencontre, et évidemment, bénéficier d’un petit soupçon de réussite.

9/ Les supporters : la passion fait perdre la raison 

Le supporter et le parieur doivent être deux personnes bien distinctes, car leur association fait rarement bon ménage. En effet, votre cœur de supporter pourrait bien surévaluer les chances de victoire de l'équipe que vous aimez, et c'est le parieur qui paiera les pots cassés.

10/ La grosse cote : tentante, mais dangereuse 

Qui dit grosse cote dit évidemment gros gain. Mais là encore, l'appât du gain ne doit pas prendre le pas sur l'obligation de rationalité du parieur. Oui, sur un pari, la grosse cote est tentante, mais un parieur doit penser sur le long terme. Et sur le long terme, jouer les grosses cotes est un chemin tout tracé vers la banqueroute. Un constat également valable sur les très petites cotes avec des gains extrêmement faibles, et des difficultés pour compenser un seul pari perdu. 

Vous pourriez aussi aimer

Commentaires (0)

Il n'y a pas encore de commentaire.

Ajoutez vos commentaires

Posting comment as a guest. Sign up or login to your account.
Pièces jointes (0 / 3)
Share Your Location
Go to top

Restez à l'affut de l'actualité ! :-)