C'est l'heure de faire le bilan ! l'ARJEL vient d'annoncer les chiffres du troisième trimestre 2018. Voici l'étude pour la partie paris sportifs.

Source : ARJEL. Les éléments suivants ont été constitués sur la base des données transmises par les opérateurs de jeux et paris en ligne agréés, de façon hebdomadaire et trimestrielle. Sauf indication contraire, les données présentées portent sur la période du 1er juillet au 30 septembre 2018. Sont considérés dans cette analyse uniquement les Comptes Joueurs Actifs (CJA), c'est-à-dire ceux ayant engagé au moins une action de jeu sur la période. Un joueur peut accéder à l’ensemble des jeux proposés chez un opérateur avec un unique compte, mais s’il est actif chez plusieurs opérateurs, il apparaît alors avec plusieurs comptes actifs.

Les tendances constatées au cours du premier semestre de 2018 se prolongent ce trimestre. Ainsi, chaque secteur de jeu en ligne est en situation de croissance, à un rythme néanmoins différent selon l’activité. Cette croissance est portée par une augmentation du nombre de joueurs actifs dans les trois activités.

Les mises engagées dans l’activité des paris sportifs en ligne s’élèvent à 995 millions d’euros au cours du troisième trimestre de 2018. Ce montant correspond au volume d’enjeux le plus élevé enregistré sur un trimestre après celui généré au deuxième trimestre 2018 (1 002 millions d’euros). L’activité du trimestre est en progression de 81% par rapport à l’an passé, soit le taux de croissance le plus élevé enregistré sur un trimestre depuis l’ouverture du marché en 2010.

Ce secteur des jeux en ligne, en croissance depuis 2010, a bénéficié du déroulement des matches de phase finale de la Coupe du monde de football 2018. En effet, les enjeux placés sur les 14 matches de la compétition disputés à partir du 1er juillet sont de l’ordre de 164 millions d’euros, soit plus de 16% des enjeux du trimestre. La finale de la compétition entre la France et la Croatie a généré 38,5 millions d’euros de mises, ce qui correspond au montant d’enjeux le plus élevé enregistré sur un match depuis 2010. A titre de comparaison, avant la compétition, le précédent record s’élevait à 12,7 millions d’euros et avait été enregistré sur la finale de l’UEFA Euro 2016. A noter que la croissance des mises « hors Coupe du Monde » au T3 2018 s’élève à 51%, soit un rythme plus élevé que celui observé au premier semestre 2018.

La Coupe du Monde a également eu un impact important sur le nombre moyen de joueurs actifs par semaine. Sur la seule semaine de la finale de la compétition, 922 000 comptes joueurs ont notamment été actifs. Sur l’ensemble du trimestre, la moyenne hebdomadaire s’est élevée à 553 000, soit une hausse de 84% par rapport au troisième trimestre 2017. L’afflux de nouveaux joueurs pendant la Coupe du Monde a ainsi en partie porté la croissance des paris sportifs tout au long du trimestre.

Le Produit Brut des Jeux (PBJ) de l’activité s’élève à 149 millions d’euros. Il est impacté négativement par les résultats des 14 matches de Coupe du Monde de football et plus spécifiquement ceux de l’Equipe de France. A titre d’exemple, si l’Equipe de France n’avait pas remporté la finale à l’issue du temps réglementaire, le Produit Brut des Jeux du trimestre aurait pu être jusqu’à 70 millions d’euros supérieur à celui enregistré sur le trimestre. Ainsi, en dépit des résultats défavorables sur la compétition majeure de football (-26 millions d’euros sur le trimestre), les opérateurs de paris sportifs en ligne enregistrent au troisième trimestre de 2018 un chiffre d’affaires sur l’activité en hausse de 40%, signe de la vitalité de cette activité de jeux en ligne.

Les résultats des matches de Coupe de Monde ont contribué de façon importante au niveau élevé du Taux de Retour aux Joueurs (TRJ) de l’activité (86,9%). Il est rappelé aux opérateurs que le TRJ sur l’ensemble de l’année ne doit pas dépasser le seuil de 85%, sous peine d’être traduits devant la Commission des Sanctions de l’ARJEL.

Activité du trimestre

Au troisième trimestre 2018, les parieurs sportifs ont engagé 995 millions d’euros de mises sur les sites et applications des 12 opérateurs de paris sportifs actifs et agréés par l’ARJEL. Ce volume de mises correspond au deuxième montant d’enjeux le plus élevé enregistré sur un trimestre. Ces enjeux sont en croissance de 81%, soit la progression la plus importante enregistrée sur un trimestre dans l’activité. Si le secteur des paris sportifs en ligne est continuellement en croissance depuis l’ouverture du marché, cette forte progression s’explique principalement par le déroulement de la phase finale de la Coupe du Monde de football en juillet. En effet, la compétition a eu un impact significatif sur la croissance des mises du trimestre : les mises engagées sur les matches de la compétition disputés à partir du 1er juillet contribuent à hauteur de 16% du volume total de mises enregistré ce trimestre.

Le résultat final de la compétition a néanmoins été défavorable aux opérateurs de paris sportifs. En conséquence, malgré la progression des enjeux de 81%, le chiffre d’affaires du secteur s’élève à 149 millions d’euros et progresse seulement de 40% par rapport à l’année précédente. En plus de la justesse des pronostics des parieurs, le relèvement du niveau moyen des cotes ainsi que l’augmentation sensible des bonus lors de la compétition ont impacté le TRJ du trimestre dans de fortes proportions. Il augmente ainsi de 4,5 points au regard de l’an passé. Certains opérateurs dépasseront vraisemblablement sur l’année le plafond de 85% fixé par la réglementation, ce qui amènera le collège de l’ARJEL à saisir la commission des sanctions.

A noter que les mises et le PBJ « hors Coupe du Monde » progressent respectivement de 51% et 65% par rapport au T3 2017.

Les prélèvements obligatoires versés par les opérateurs de paris sportifs s’élèvent à 92,5 millions ce trimestre. Les prélèvements relatifs à cette activité étant assis sur le montant des sommes engagées par les parieurs, ils progressent au même rythme que les mises, soit 81%. Ainsi, l’écart entre la progression des mises et celle du PBJ a eu pour conséquence mécanique d’augmenter significativement le poids de la fiscalité sur le chiffre d’affaires des opérateurs. En effet, alors que les prélèvements obligatoires comptaient pour 48% du PBJ au T3 2017, ils représentent 65% du PBJ au T3 2018.

L’offre de paris sportifs en la forme mutuelle est constituée des grilles de paris et des jeux du type Fantasy League. Elle représente 0,5% de l’activité des paris sportifs. Si cette offre est proposée par un nombre croissant d’opérateurs, les mises engagées sur ce type de paris augmentent à un rythme moins rapide (+65%) que sur l’ensemble du marché des paris sportifs en ligne.

Les mises engagées sur le football s’élèvent à 627 millions d’euros, ce qui représente 63% des enjeux de l’activité des paris sportifs. La Coupe du Monde de football 2018, sur laquelle les parieurs ont engagé près de 164 millions d’euros au cours du troisième trimestre (382 millions d’euros sur l’ensemble de la compétition), contribue à hauteur de 16% des enjeux du trimestre dans l’activité.

Les mises placées sur les autres compétitions de football qui suscitent le plus d’intérêt augmentent également dans de fortes proportions. En effet, les parieurs ont engagé près de 76 millions d’euros sur les matches des huit premières journées de Ligue 1 contre 54 millions d’euros au troisième trimestre 2017 (+40%). Les mises placées sur la Ligue 2 progressent dans des proportions encore plus importantes (+53%) et atteignent 27 millions d’euros. Les enjeux sur les autres championnats européens majeurs restent nettement inférieurs à ceux engagés sur la Ligue 1. La progression des mises sur les championnats anglais, espagnol et italien est néanmoins égale ou supérieure à celle observée sur la Ligue 1. Enfin, les enjeux sur la Ligue des Champions progressent de 11% et atteignent 42 millions d’euros quand ils augmentent de 29% et s’élèvent à 34 millions d’euros pour la Ligue Europa.

Le tennis est le deuxième sport le plus prisé des parieurs. Ainsi, plus de 258 millions d’euros de mises ont été engagés sur les matches et compétitions de tennis supports de paris. La croissance des mises
sur ce sport (+91%) est légèrement supérieure à celle observée sur le football et sur l’ensemble de l’activité. Les enjeux placés sur le tournoi de Wimbledon ont progressé de seulement 36% par rapport à l’édition 2017, un montant probablement impacté par le déroulement de la Coupe du Monde de football au même moment. En comparaison, les enjeux engagés sur le tournoi de l’US Open, second tournoi du Grand Chelem du trimestre, augmentent de 122%.

Parmi les sports sur lesquels les parieurs engagent le plus de mises, le basketball est le seul qui a enregistré un montant de mises inférieur à celui de l’an passé. En effet, les enjeux sur ce sport baissent de 36% et atteignent 15 millions d’euros ce trimestre contre près de 24 millions d’euros l’an passé. Ce recul des mises s’explique par une offre moins importante ce trimestre sur ce sport. En effet, le calendrier sportif du troisième trimestre 2017 était marqué par l’Euro basket 2017, du31 août au 17 septembre 2017, qui avait réuni près de 9 millions d’euros de mises. La reprise au quatrième trimestre des championnats nationaux de premier niveau tels que la NBA ou la Jeep Elite est également un autre facteur qui nuit à la prise de paris sur ce sport. Le basketball, habituellement troisième sport le plus générateur de mises, recule derrière le rugby, le volleyball et le baseball.

Le tableau ci-dessous présente la liste des principaux sports ayant réuni moins de 5 millions d’euros de mises sur l’ensemble du troisième trimestre 2018.

La contribution de chaque sport au chiffre d’affaires du secteur ne correspond pas à la répartition des mises du trimestre en raison de TRJ différents selon le sport. Le tableau suivant présente le PBJ enregistré pour chacun des sports les plus générateurs de mises.

Les parieurs ont engagé environ 129 millions d’euros de mises sur l’ensemble des compétitions du trimestre qui se sont déroulées en France, contre environ 90 millions d’euros l’an passé sur la période.

La hausse de l’activité ce trimestre est corrélée avec l’augmentation du nombre de comptes joueurs actifs en paris sportifs. En moyenne près de 553 000 comptes joueurs ont été actifs chaque semaine au cours du trimestre, ce qui représente une progression de 84% par rapport au troisième trimestre 2017. Le nombre de joueurs dans l’activité a été le plus important lors de la Coupe du Monde de football, soit les deux premières semaines du trimestre. C’est notamment sur la semaine de la finale de la compétition que le nombre de comptes joueurs actifs le plus élevé a été observé (922 000). Si les joueurs ont été moins actifs au cours des semaines ayant suivi la Coupe du Monde, leur activité repart à la hausse à partir de la reprise des compétitions de football au début du mois d’août. Certains joueurs recrutés lors de la Coupe du Monde de football ont manifestement continué à jouer après la finale de la compétition.

Lire le rapport complet

Vous pourriez aussi aimer

MEILLEURS OPÉRATEURS ARJEL

  1               100€
    bonus-unibet-offre     Télécharger-Unibet-Bonus  
  2               100€
    Bonus-FrancePari-promotion     Télécharger-France-Pari-Bonus  
  3         Best deal       100€
    promo-winama-offre     Télécharger-Winamax-Bonus  
  4     ZeBet             150€     promo-winama-offre     Télécharger-Winamax-Bonus  
  5                 100€     promo-netbet-offre     telecharger-netbet-promotion-bonus  
  6     BetStars             100€     promo-winama-offre     Télécharger-Winamax-Bonus  
  7                 100€     promo-winama-offre     Télécharger-Winamax-Bonus  
  8     Bwin             107€
    promo-bwin-offre     Télécharger-France-Pari-Bonus  
  9     Feeling Bet           300€
    promotion-feelingbet-bonus     Télécharger-Feelingbet-bonus  
  10     PMU Sport             50€
    bonus-pmu-promotion     Télécharger-PMU-Bonus  
  11                 200€     Bonus-FrancePari-promotion     Télécharger-France-Pari-Bonus  
  12                 250€     Bonus-FrancePari-promotion     Télécharger-France-Pari-Bonus  
  13                xxx€     Bonus-FrancePari-promotion      
  14                xxx€     Bonus-FrancePari-promotion      

PROMOTION

Go to top

Restez à l'affut de l'actualité ! :-)